« Par la fenêtre » nous explique les problèmes sensoriels

Tenu par une personne autiste, ce tumblr présente des petites BDs qui expliquent très bien ce qu’on ressent quand on est autiste. Et comme certaines choses se retrouvent aussi dans la dyspraxie, j’ai pensé en traduire quelques unes avec son accord 🙂 .

http://par-la-fenetre.tumblr.com/post/46268174276/well-here-it-goes-third-part-of-my-serie-about

Image

Le cerveau humain ne s’arrête jamais de changer.

Image

L’une des premières choses qu’il apprend est de filtrer les données sensorielles pour se concentrer sur ce qui est important.

Image

Le cerveau autiste ne peux pas filtrer. On appelle ça le trouble d’intégration sensorielle. (note : trouble qui peux donc aussi toucher les dyspraxiques, mais aussi les personnes atteintes de TDAH et/ou d’autres troubles d’apprentissage. L’intensité diffère selon la personne, il me semble que c’est effectivement plus fort chez une personne autiste mais je compare à ma propre expérience.)

Image

Des difficultés ou une impossibilité à filtrer les données sensorielles correctement peut créer des problèmes de développement.

(bébé en bleu : *mots qui ne veulent rien dire*

bébé en jaune : « manger ! »)

Image

On appelle « surcharges sensorielles » l’état de panique qui nous rend incapable de « fonctionner » correctement.

(Quand tout est trop fort ça peut vite devenir terrible effectivement :(. Je peux gérer si j’ai des pauses souvent, mais si je suis un peu fatiguée à la base, au bout d’un moment je deviens énervée et mal, jusqu’à fondre en larmes parfois.

Sinon des fois je gère mais ça me demande beaucoup d’efforts et je dois passer le lendemain seule au calme à la maison parce que je suis épuisée. Enfin la preuve, hier j’ai passé la soirée à faire du bénévolat et ça s’est super bien passé, mais j’ai dormi douze heures cette nuit tellement j’étais épuisée !)

Image

Cela ne disparaît pas miraculeusement à l’age adulte (si seulement)

( en bleu : « As-tu passé une bonne journée ? »

en orange : « Oui, merci ! » )

Et comme ça fait un tout petit article, j’en traduirait probablement une autre demain ou même plus tard dans la soirée 😉

Publicités

2 réflexions sur “« Par la fenêtre » nous explique les problèmes sensoriels

  1. Bravo d’avoir mis des mots sur mes sensations et merci……..
    J’ai longtemps cru que tout le monde fonctionnait ainsi..
    Puis j’ai compris que non et me suis renfermée dans ma bulle de bruits.
    La musique m’a appris que ça pouvait être un atout.
    ………………….

  2. Pingback: Surcharges sensorielles et crises de panique | Les meubles m'en veulent : Dyspraxie et neurodiversité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s